Louis-Philippe Moyson

° Bruxelles 13/9/1950 - † Bruxelles 23/1/2016
 

Nous commençons cet hommage à Louis-Philippe avec son grand-père.

Louis Moyson (° Anvers 11/5/1888 - † Anvers 30/1/1934) était le fils de François Moyson (° Anvers 20/3/1869) et Maria Gysen (° Anvers 20/9/1869).  Il était connu dans le monde entier sous le nom de Louis Morrisson, le célèbre ténor de l'Académie Nationale et de l'Opèra Comique de Paris.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Louis Moyson, son épouse et leurs deux enfants

Louis Moyson, son épouse et leurs deux enfants

Aussi récemment que 1971 un disque ("remasterisé" comme on dit maintenant) voit le jour avec des airs d'opéras chantés en 1925 et 1927 par Louis Morrisson.  En 1941, 1956, 1959, 1969, 1971 et encore en 1984 les journaux rappellent à la mémoire de leurs lecteurs la carrière internationale de ce grand chanteur.

Louis Moyson s'est marié à Anvers le 27 mars 1909 avec Josephine Lauwerys (° Anvers 26/1/1888) et ils ont eu deux fils, tous deux nés à Anvers: François (° 12/8/1909) et Joseph (° 30/3/1914 - † Bruxelles 2/7/1994).

A son tour leur deuxième fils Joseph fait une carrière internationale de ténor.  Par exemple en 1938 il est le premier ténor du Théâtre Royal de Liège.  Il est connu sous le nom de José Morrisson.  Et comme pour son père les journaux n'ont que des phrases élogieuses.

Un grand succès, aussi bien pour le père Louis que pour son fils José a été leur rôle principal dans «Le Pays du Sourire», une opérette romantique en trois actes de Franz Lehár (1870-1948).

Le 6 novembre 1955 on lisait dans la «Nation Belge»:
Voici près de vingt-cinq ans déjà que le directeur Ernest Verrijck inscrivit pour la première fois à son programme, «Le Pays du Sourire» de Franz Lehar.  Le père Morisson, un remarquable ténor, qui fit une brillante carrière en Hollande, y tint le rôle principal et au cours de la première, il chanta pas moins de sept fois le grand air du 2e acte, «Je t'ai donné mon cœur».  Le fidèle public des «Folies» était comme électrisé; jamais il n'avait vu une chose aussi belle...  Le succès fut indescriptible.
Après la mort du réputé chanteur, survenue peu de temps après, c'est son fils José Morisson qui reprend la lourde succession et pendant des années, il restera attaché aux Folies, où son plus grand succès restera toujours le rôle du prince Sou-Chong.

Le frère de José était un acteur de théâtre et l'épouse de José, Suzanne Polinard, dite San-Mory (° Dison 25/9/1919 - † Bruxelles 29/9/1999) était une artiste à part entière.

Elle a été mariée en premières noces à Louis Leclercq et ils ont eu une fille Jacqueline Leclercq, la demi-soeur de Louis-Philippe.  Le couple s'est séparé et Suzanne s'est remariée le 4 février 1948 avec Joseph Moyson et leur fils Louis-Philippe (Lilou pour les intimes) est né à Bruxelles le 13 septembre 1950.  Ils ont habité rue Plattesteen 2 à Bruxelles et en 1977 ou '78 ils sont allé habiter au 11 rue du Lombard, un peu plus près encore de Manneken Pis.  Louis-Philippe y est resté.  Ses parents s'étaient déjà engagés dans le folklore bruxellois—ils étaient membres de la Confrérie des Chevaliers de St-Michel et du Cercle des Amis de Manneken Pis—et leur fils a continué le travail.  Le travail, par exemple de collectionner tout ce qui concernait Manneken Pis, les activités autour de son personnage et ses costumes.  Il était parmi les premiers membres de l'Ordre des Amis de Manneken Pis quand l'asbl actuelle a été créée.  Il était le Maître de Cérémonie de la Confrérie des Chevaliers de St-Michel et membre des Volontaires de Bruxelles 1830, très actif et engagé jusqu'au bout.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Au Poechenellekelder

Il est décédé dans son appartement au coeur de Bruxelles au milieu de tous leurs souvenirs, le 23 janvier 2016, le jour des funérailles de notre chère Marthe.

Ainsi, en moins d'un mois le folklore Bruxellois perd 4 grandes figures:
le 1 janvier: Pogge, Jules Van Geel
le 12 janvier: Marthe Coeckelenbergh
le 16 janvier: Antoine "Toine" Wauters et
le 23 janvier: Louis-Philippe Moyson.

Photos de Louis-Philippe et sa famille

Notre hommage à Marthe Coeckelenbergh et son papa
Notre hommage à notre ami, Georges Minne

En haut de la page

Le site officiel de l'Ordre des Amis de Manneken Pis
Le site officiel des Volontaires de Bruxelles 1830
Le site officiel de la Confrérie des Chevaliers de St-Michel

MijnPlatte Land homepage

Copyright Notice
La plus récente mise à jour :  16/11/2016